Mivy décoiffe,
car il a été conçu par un chauve !
réagir ou s'abonner : a  
http://www.mivy.fr/

26-fév-17


Pour me suivre ou commenter sur Facebook,
facebook

Le Congrès de l'UOIF

15 Avril 2004 remis en forme en septembre 2011

 

Pour naviguer, cliquez sur le nez

Accueil

L'Union des organisations islamiques de France tient, en ce week-end de Pâques, (du 10 au 12 avril 2004) sa 21ème rencontre annuelle. Des milliers de personnes (15.000 samedi, 22.000 dimanche) se retrouvent parc des expositions au Bourget. Une réunion qui intervient après l'adoption de la loi interdisant le port ostensible de signes religieux à l'école. Les représentants de l'UOIF demandent à nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur une application souple de cette loi tout en se disant prêts à certains compromis. 
 


      J'ai repris cet article qui n'avait pas été finalisé et qui donnait des impression sur le congrès annuel de l' UOIF. Union des Organisations Islamiques de France. Les liens ne fonctionnaient plus, aussi j'ai pu récupérer des avis lus et sauvés sur des forums de l'époque.
Je l'ai un peu complèté par une copie du même congrès en 2011
On remarque ainsi l'enjeu de combat contre le voile islamique qui était le principal débat de 2004.
Le voile islamique était de grand enjeu du congrès, et voici pourquoi :

L'enjeu du voile islamique (2011)

Une université égyptienne, même endroit, à quelques années d'intervalle. Allez encore un effort et en 2020 ''si Dieu veut'' les femmes auront tout simplement disparu des lieux publics... (Seif Soudani) نحن نتقدم ، ايه ن معا ضد الخوامجيم...

université


Le congrès de 2004

 

En 2004, Dominique de Villepin, avait affirmé ses «certitudes» qui sont hélas des doutes pour tout le monde. « C'est pourquoi votre mission est particulièrement exigeante, au service d'un islam pleinement reconnu pour ce qu'il est : porteur de paix et de fraternité, respectueux des règles de la République.»

En 2011, le congrès est beaucoup plus policé, et les sujets qui fâchent ne sont plus portés à la tribune, le mouvement reste néanmoins toujours très fidèles aux frères Ramadan Tariq et Hani. Les rencontres sont beaucoup plus discrètes, l'ambiance a changé et aucun homme politique de poids ne se hasarde plus à la tribune.

Qui est l'UOIF :

L'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) a fait une entrée fracassante sur la scène médiatique et politique à l'occasion des élections du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). en remportant onze des vingt cinq régions.
. ....S'appuyant sur une présence très forte dans les quartiers populaires, l'UOIF tisse patiemment sa toile. crée en 1983 en Meurthe-et-Moselle par deux étudiants : le Tunisien Abdallah Ben Mansour et l'Irakien Mahmoud Zouheir.  

Encore confidentielle à la fin des années 1980, c'est "l'affaire du foulard islamique" qui provoque un bond dans la notoriété de l'UOIF, L'UOIF n'a eu de cesse depuis sa création d'axer sa stratégie de développement sur un maillage aussi serré que possible des quartiers populaires, à forte population d'origine immigrée et maghrébine.

Ainsi ce sont aujourd'hui plus de 200 associations qui gravitent dans son orbite : soutien scolaire, alphabétisation, aide aux démunis, associations de quartier, apprentissage du Coran, etc. La segmentation en publics distincts explique le dynamisme d'associations oeuvrant sur des problématiques précises : Vous trouverez tous les liens vers ces associations en cliquant dans la marge de droite sur le logo)

Les connexions entre l'UOIF et les Frères musulmans, organisations née en 1927 en Egypte, demeurent floues et informelles, mais l'influence idéologique est elle indéniable, comme en témoignent les multiples références à ce courant dans les productions de l'UOIF ou des associations qui gravitent autour d'elle.

Faisant preuve d'un professionnalisme remarquable, notamment dans le développement de son réseau associatif, l'UOIF sait aussi faire preuve d'une grande habileté dans sa communication. Ainsi son site Internet (http://www.uoif-online.com/) reproduit-il les textes favorables au port du voile à l'école émanant d'organisations politiques, syndicales ou associatives dites de "gauche". Ce texte vient de "communautarisme.net", site généralement plus agressif envers la communauté juive qu'envers la communauté musulmane. 

 

uoif
Site officiel de l'UOIF
 
 

Courriers

Humour

Les rencontres du Bourget : 

L'UOIF organise tous les ans au Bourget un grand rassemblement annuel qui a réuni environ
30 000 personnes en 2003 et 50 000 en 2004. La police parle de 15 000 personnes samedi, 22 000 dimanche, et encore beaucoup le lundi de Pâques, une augmentation de fréquentation de l'ordre de 50 %. Ils sont venus, pour prier, pour découvrir les nouveautés de la "mode" islamique ou pour donner libre cours à leurs frustrations. 

Première grande rencontre depuis la création du conseil supérieur du Culte Musulman, l'UOIF a prouvé sa force et sa position majoritaire parmi les musulmans religieux et organisés. L'UOIF a joué ce rôle par des discours fermes, habiles et sans provocation inutile en plaçant le rassemblement sous le mot d’ordre de la liberté religieusevillepin

L'an passé, M Nicolas Sarkozy avait été l'invité d'honneur, il avait essayé de convaincre sur le voile mais s'était fait copieusement conspué lorsqu'il avait abordé la nécessité d'enlever le voile pour les photos d'identité. Cet année son successeur, Dominique de Villepin a préféré ne pas prendre de risque, il a envoyé une lettre de félicitation aux organisateurs mais ne s'est pas dérangé. Dans cette lettre il affirme des choses qui vont de soi, donc qui vont mieux en les disant : " C'est pourquoi votre mission est particulièrement exigeante, au service d'un islam pleinement reconnu pour ce qu'il est : porteur de paix et de fraternité, respectueux des règles de la République. " Personnellement, j'aurais envie de rajouter "Ainsi soit-il". 

 

Les programmes et les conférences

Elles figuraient sur le site de l'UOIF, ou sur Islamiya, mais elles ont été retirées du premier et le second site a fermé.  Par contre, je peux vous donner les conférences de 2011, et l'avis des internautes de Meijliss, qui montre que la police a bien raboté tout ce qui dépassait.

Remarques sur la rencontre issues de forums de 2004

Le président de l'UOIF Lhaj Thami Breze :

Lhaj Thami Breze a tenu à dépassionner le débat sur le voile, les musulmans de France ne sont ni au-dessous ni au-dessus des lois, a insisté ils ne revendiquent pas de lois particulières qui leur donneraient des droits particuliers, ... nous ne parlons plus de foulard islamique mais de tenues discrètes", il plaide pour une "souplesse" dans l'application de la loi, qui entrera en vigueur dès la rentrée prochaine. Pourtant, selon lui, l'interdiction des signes religieux "ostensibles" à l'école va priver les musulmans de leurs droits fondamentaux 
Tout en soulignant que la loi avait "stigmatisé" les musulmans, il a assuré que l'UOIF conseillait aux jeunes filles de porter des couvre-chefs "discrets", comme le bandana.

L'UOIF reste très critique vis à vis du CFCM a fait " beaucoup de concessions ". Puis il a résumé le mot d’ordre qui guide la participation de son organisation au Conseil : " ni adhésion systématique, ni opposition systématique ". 

Sur la question de la Palestine qui mobilise une large majorité des Musulmans en France, le Président de l’Uoif a souligné tout le mal qu’il avait à " retenir les jeunes lorsqu’ils voient les massacres de Jénine à la télévision et, dans le même temps, la célébration de Tsahal à Lyon et à Paris ".
Ndlr : L'orateur explicite le lien entre les images télévisuelles et la violence, pour cela, il faudrait que nos informations ne montrent pas l'insoutenable pour exciter les foules, mais explique les faits sans en oublier les causes. 
Il légitime la violence des musulmans, par l'existence de manifestations de charité en faveur des familles des soldats (en Israël, il n'y a pas d'armée de métier, les appelés du contingents privent leur famille de soutien parfois indispensables). 

Par ailleurs, le président de l'UOIF a condamné avec force les attentats de Madrid du 11 mars. Il a également condamné l'assassinat "odieux" de Cheikh Yassine par l'armée israélienne mais a demandé aux musulmans, "surtout aux jeunes", de ne pas pratiquer l'amalgame. "Nos concitoyens de confession juive ne doivent pas être inquiétés ou agressés", a-t-il dit.
Il terminera son allocution en énonçant et en commentant les conditions du succès d’une action selon les normes musulmanes. Des conditions auxquelles l’Uoif s’engage à se tenir.

Tarek Abdelwahad le Basketteur de la NBA

Chaleureusement accueillis parce que très attendus, Tariq Abdul Wahad et Farid Abdelkrim emboîtèrent le pas au Président de l’Uoif sur le thème évocateur d’" une certaine idée de la liberté ". De son adolescence passée dans " la banlieue ", la star a su garder une modestie, une générosité et une spontanéité dans le discours et dans le rapport à l’autre
Talentueux basketteur et Musulman engagé, Tariq Abdul Wahad s’est à jamais inscrit dans les annales de la balle au panier en devenant le premier français de la NBA, le célèbre championnat américain.

Après une brève description du paysage associatif musulman Nord américain, Tariq insistera sur l’exemple de l’association C.A.I.R.E (Counsel of American Individual Rights Enforcement), un collectif de défense des droits des Musulmans américains. 
Sans ignorer les différences entre les groupes de Musulmans d’Amérique du Nord, cette association a su les unir sur la question de défense de leurs droits dans la dignité. 
Le conférencier expliquera que l’influence de CAIRE est devenue telle que " certains sénateurs américains, avant de prendre la parole sur l’Islam, annoncent qu’ils ont besoin de faire relire leur discours par des spécialistes " dans le but d’éviter des maladresses envers leurs concitoyens Musulmans. 
Tariq insistera donc sur la nécessité pour les Musulmans de France de développer " une culture du respect, une culture du travail et une culture de la réussite ".

fouadFouad Alaoui, secrétaire de l'UOIF, et membre du conseil du CFCM (Conseil Français du culte musulman) 

Que la loi sur le voile soit assouplie ou non, l'UOIF s'y pliera. «On aurait aimé que cette loi n'existe pas, mais elle est là et nous l'appliquerons» 
A défaut d'avoir des extraits plus complet de ses interventions, j'ai trouvé des débats sur lui sur des forum, il faut donc prendre le texte qui suit avec une certaine précaution, ils ne reflètent que les opinions de particuliers. 

Fouad est un médecin d'origine marocaine, l´orientation du son mouvement dérive des frères musulmans, mais cette filiation n'est jamais reconnue officiellement. Connue dans les média par son intelligence et sagesse envers les pièges ´médiatique, il est l'architecte de l' UOIF et tous ses projets y compris cette rencontre du Bourget. ses fatwas viennent frais directement du haut conseil du Fatwa qui est aussi une orientation du mouvement des frères musulmans qui réside a Londre .. son président et Dr.Youssef Al Quardawiyi .. personnellement je le trouve d´un point du vue purement médiatique et politique très intelligent et très sage et il sait très bien ce qu il dit par rapport a d´autre personnalités médiatique comme Tarik Ramadan .. » 

Une autre personne lui répond de façon très critique : Fouad Alaoui dit que "le Coran est notre Constitution" est-ce responsable et de nature à poser les musulmans comme des personnes paisibles qui souhaitent s'insérer dans la société française ? 

Couper la parole en public (devant les médias) au représentant du CFCM (qui n'est pas parfait certes) pour le désavouer et l'affaiblir aux yeux des téléspectateurs, des journalistes et des groupes constitués en France ? Est-ce vraiment rendre service aux musulmans ?

S'agiter, protester pendant la campagne sur le foulard pour finalement être absent des manifestations publiques sous la pression du ministère de l'intérieur ("Vous je ne veux pas vous voir dans la rue") et donner l'image d'une personne agitée qui ne sait ni décider, ni s'affirmer, ni être respectée. Est ce que nous çà nous renforce ou nous affaiblit ? Ses sorties médiatiques sont de véritables catastrophes en terme d'image pour nous les musulmans sans voix. 
Je trouve donc que l'UOIF devrait trouver quelqu'un de plus consensuel pour la représenter dans les médias.

Vincent Geisser, (auteur de "La nouvelle islamophobie")

"En France, un bon musulman est un musulman qui n'est plus musulman, un musulman 'light', un musulman sans bruit et sans odeur", lors de son intervention. La loi a eu un "effet pervers", a-t-il ajouté, puisqu'on "a fini par créer la communauté musulmane qu'on redoutait tant de voir émerger".

Saïda Kada 

A la tribune, et dans les allées du salon, Saïda Kada a promis : «Les jeunes femmes qui veulent mettre le foulard, on les y aidera au plan administratif et juridique.»

Thomas Abdallah Milcent, (médecin converti à l'islam)

Il s''est spécialisé dans la défense des écolières voilées menacées d'exclusion. «Ne vous inquiétez pas, nous trouverons des solutions pour que vous puissiez pratiquer votre religion et continuer d'étudier», a-t-il lancé à la foule. Promettant : «Toutes les failles de la loi seront explorées, toutes. »

Les stands et l'ambiance

Dans le hangar, les stands se suivaient et ne se ressemblaient pas.bourget On y trouvait les traditionnels foulards, mais également des livres comme "Les jeunes, l'Islam et le sexe". Des organisations humanitaires islamistes appellaient aux dons pour les peuples palestinien et irakien, tandis que des cours de langue arabe étaient proposés aux badauds.

Le public est déjà dense dans les allées. Les stands sont variés: librairies, associations humanitaires, sociétés de boissons, de vêtements, de tableaux... Des stands représentent des établissements d'enseignement musulman. Outre les couleurs, les tableaux de calligraphie arabe, des senteurs de bâtons d'encens.
Au détour d'une allée un couple d'une trentaine d'années, l'allure princière. Elle, voilée, un blouson cintré court sur une jupe longue mettant en valeur une taille fine, lui, tout en blanc, un fin collier de barbe.
Devant le stand Mecca-Cola, Mr Taoufik Mathlouti n'arrête pas de serrer les mains: connaissances ou témoignages de sympathie d'auditeurs de Radio-Méditerranée. Disponible sur le stand un poster montre un jeune enfant palestinien avec dans sa main une clée.
Au stand CBSP, toute les facettes de l'aide humanitaire aux palestiniens: parainage d'écoliers, reconstruction de maison, plantation d'oliviers. Déja, dans une urne transparente s'amoncelle pièces et billets de 20 euros.
Au stand du secours islamique, l'humanitaire est présenté de la Bosnie au Maroc ou sur un thème précis, exemple l'eau.
A la libraire Tawhid de Lyon, des livres de Tarik Ramadan expliquant les devoirs du musulman en Europe, des livres de vulgarisation sur la religion. Mais aussi divers auteurs, Saïda Kada, Vincent Geisser, Denis Sieffert.(Le Monde)

Tenues vestimentaires

Tchador noir à l'iranienne, djellaba informe et foulard à pompons des grand-mères maghrébines, tunique et pantalon grège avec foulard ton sur ton enserrant les cheveux et le cou des élégantes à talons hauts, jean's avec tunique et voile des lycéennes de banlieue, bandanas noirs, blancs, mauves laissant le cou dégagé, turbans façon "Lawrence d'Arabie", tout était permis, tout était osé par le public féminin.

La mode nu-tête avait aussi ses adeptes, une étudiante venue d'Avignon, qui ne se voit pas mettre un voile juste pour le rassemblement alors qu'elle ne le porte pas d'habitude.

"Chacun fait comme il sent", assure Siham, étudiante d'arabe à l'Inalco (l'ancienne école des "langues orientales), tout de noir vêtue, qui mardi, peut-être, se mettra "en beige".

Un peu d'humanité, des témoignages...  sur des réactions personnelles, 

Mais c'est la loi sur la laïcité qui restait sur toutes les lèvres. A l'entrée du hangar accueillant la manifestation, une banderole annonçait la couleur: "Aidez nos soeurs exclues de l'école". "Nous devons commencer à réunir de l'argent pour septembre", a expliqué Fatma Ajimi, 18 ans, vêtue d'une longue tunique et d'un foulard noirs. Ces fonds permettront de financer la scolarité de certaines jeunes filles dans des écoles privées.

"Je suis triste", a renchéri Fatima Zohra, une mère de famille de 45 ans enveloppée de noir, un voile couvrant son visage. Une de ses deux filles, Kenza, a quitté volontairement son école en février car elle refusait de quitter le voile. L'autre, qui a reçu un avertissement, ne retournera pas en classe en septembre. "J'aurais préféré aller à l'école, mais j'ai fait un choix. Je pars", a confié Kenza, une jeune femme tout juste majeure.

"Malheureusement, nous ne pouvons rien faire", a conclu sa mère. "Nous pouvons appeler cela une guerre de religion".
*****

Est-il toujours vrai que cette année encore, les femmes (voilées, bien entendu!) seront parquées à gauche....et les hommes (barbus, bien entendu) à droite ?

Vous me posez une question avec un peu de parti pris. Mais sur le fond de l'affaire je vous répond.
Au JT, j'ai vu pour le Bourget, une file d'entrée pour homme et une autre pour femme. Je me suis cru à un Check point israélien à Gaza. Je ne suis pas d'accord avec ce genre de pratiques des organisateurs. Qu'est ce qui leur a pris?
Merci d'en prendre acte de cette affirmation sincère.

****

ewa Allah akhti

J´ai entendu des informations sur place que la plus parts des garçons et des filles aiment ce sacré congrès mixte du bourgert ( )car c´est une excellente occasion ou le choix est trés grand pour ce rencontrer avec les autres femmes et chercher et même peut être trouver sa future femme/(son future homme) Incha Allah ! je comprends pourquoi tout le monde s´intéresse à ce sacre Bourget Amin incha Allah ! mais parfois elle juste à côte mais on la vois pas je vois que notre tinky fait le silence plat !

Je voulais juste dire un petit mot concernant le séminaire organisé au Bourget...
Je regrette amèrement que chaque année, ça se dégrade toujours un peu plus, et pourquoi ???
Pas à cause de l'organisation qui s'évertue au mieux à offrir un séminaire digne de ce nom...
Pas à cause non plus des exposants qui sont avant tout là pour se faire connaître...
Pas la faute non plus au personnel de l'entretien qui se démène bien au-delà de ses compétences...
Non, la faute entière est sur les gens qui fréquentent ce désormais célèbre séminaire...
De toutes les années, je n'ai jamais vu un par-terre aussi sale... Des toilettes aussi peu hygièniques... Des attitudes aussi violentes...

Vraiment, je plains tous ceux qui se portent responsables du dénigrement de ce séminaire, année après année, et qui ne sont peut-être même pas au courant...

Beaucoup ont oublié qu'il y avait peut-être, autour d'eux, des gens nouvellement entrées dans l'Islam ou en passe d'y entrer, et de ce fait, ont complètement négligé le travail de da3wa qui s'imposait à tous...

Résultat: il se peut qu'ils décident de partir loin de l'Islam...


 
 
 
 
 

 


Le point de vue des Maghrébins laïques (2004)

Nous sommes en guerre, et que je sache, il est du devoir et du droit d’un pays et d’une population ciblée par cette guerre de se prémunir de l’ennemi, celui-ci fut il intérieur ...

Il est vrai, à la décharge de cette communauté que les atermoiements, pour faire aimable, des différents gouvernements français depuis des années, leur irresponsabilité, en acceptant comme partenaire des organisations telles que l’UOIF, dont le double discours a, une fois de plus, trouvé son illustration lors du rassemblement du Bourget de ce week-end, la complaisance malsaine de certaines associations dites anti-racistes, comme le MRAP ou la LDH, n’encouragent guère à la lucidité, ne facilitent pas l’introspection et la remise en question de croyances, celles-ci fussent-elles d’ordre sociétal, par exemple un sentiment de victimisation, à mes yeux, tout relatif.

Double discours de l’UOIF

Ce rassemblement était placé sous le mot d’ordre de la liberté religieuse. Il est intéressant de noter, au passage, que, pour ces responsables communautaires, la liberté religieuse en question ne se décline qu’unilatéralement.
Les avons-nous jamais entendu nous entretenir du statut de Dhimmî en terre d’Islam, ou plus prosaiquement, du sort et du destin des chrétiens au sein des sociétés musulmanes, comme l’illustre la persécution actuelle des coptes d’Egypte ?

Liberté religieuse.

On aura ainsi entendu le président de l’UOIF, Lhaj Thane Breze, évoquer devant des journalistes, relativement à l’affaire du voile, la solution du bandana : "nous ne parlons plus de foulards islamiques, mais de tenues discrètes " et d’ajouter : "si les modalités d’application de la loi ne prévoient pas de souplesse (au demeurant je trouve assez gouteux que des psycho-rigides en appellent à la souplesse, c’est une preuve que ces gens là ont un certain sens de l’humour) la constatation se vérifiera que la France est passée d’une laicité d’intégration à une laicité d’exclusion".

Intégration, exclusion.

Les deux mots symboles sont lâchés. A destination des bonnes âmes charitables, ces traîtres avant l’heure et collaborateurs par anticipation qui ne sauront tolérer pareille injustice : à savoir qu’au sein de l’école publique, tout un chacun se vaut. Que l’école est le creuset républicain, par destination indifférencié.
A ces bonnes âmes, nous pourrions être nombreux, je pense, à leur opposer que lorsque nous usions nos pantalons ou nos jupes sur les bancs de l’école, cette différence là, revendiquée par les mêmes fossoyeurs de l’amitié entre les enfants, était inexistante, pour notre plus grand bien. Et que, s’il y eut déviance vis-à-vis d’une pratique et d’une conception de la laicité, nous entendons bien rétablir cet ordre là.
Cela étant, pas de bandanas. Na !

Le président de l’UOIF poursuit : "en cas de conflit, nous dirons aux jeunes filles de ne pas abandonner l’école et aux autorités scolaire de respecter les convictions des jeunes filles." Ah ! Mais encore ? Voilà un exercice qui promet d’être passionnant et périlleux. Un peu comme de marier l’eau et le feu. Thomas Milcent, quant à lui, Doktor Abdallah des jeunes voilées éplorées, grand consolateur devant l’éternel, son juge, se fait plus matois et doctement, normal c’est un docteur des âmes, énonce sa stratégie, car c’est aussi un grand stratège : "Une loi doit se respecter à la lettre" (de manière inconsciente ou implicite, ne fait il pas là référence au terme de loi dans son acception la plus large, profane et sacrée ? A savoir la loi civile comme par exemple celle sur la laicité, et la loi divine, inaliénable, comme par exemple, allez je pioche, la loi sur le voile ?) ...

Le personnage poursuit : "cette loi n’interdit pas les habits traditionnels". A nous de faire preuve d’imagination."Au hasard, et puisque nous sommes dans le registre de l’humour, quelques suggestions : la coiffe bigouden me semblerait bien s’adapter aux latitudes atlantiques, quoique par temps de grand vent ... ou bien encore la coiffe alsacienne, avec son charme tout désuet , quoique les cigognes de nos jours ... le béret basque ? ah non, c’est pour les garçons ! Que sais-je encore ?

Mais faisons confiance à Doktor Abdallah Milcent qui saura trouver, Inch Allah, la manière de contourner sinon le problème, du moins la difficulté.

Je m’en veux de clore sur une note plus dramatique, mais il nous échoit de bien rappeler que ces clowns là sont de sinistres Augustes.Ainsi de l’hommage appuyé, lors de ces journées du salon du Bourget, non pas de l’aviation !, de l’Islamisme poli -pour combien de temps encore ?- l’hommage donc à Cheikh Yassine, le dernier serial killer en date exécuté, ce maniaco dépressif victime, vous l’aurez deviné, ni de son fanatisme, ni de sa pensée totalitaire et criminelle, mais bien assassiné odieusement par Israël.Tiens, ils ont dit Israël ?

Montségur   (Maghrebins Laïques) 

 

 

 

Le programme : http://www.uoif-online.com/html/bourget04/programme2.html
Lettre du ministère de l'intérieur
http://www.uoif-

Le monde du foulard dans tous ses états (AFP) dimanche 11/4/04

http://fr.news.yahoo.com/040412/202/3qr0p.html

La loi sur la laïcitémonopolise le rassemblement de l'UOIF ; 
http://fr.news.yahoo.com/040412/5/3qr23.html

L'UOIF demande une application souple de la loi (RTL)
http://www.rtl.fr/rtlinfo/article.asp?dicid=185518
Le 21e Bourget de l'Uoif Amara Bamba Lundi 12 Avril 2004
http://www.saphirnet.info/article_1108.html Forums :
http://www.bladi.net/modules/newbb/page_18704_12_10.html

Http://www.oumma.net