Mivy décoiffe,
car il a été conçu par un chauve !
réagir ou s'abonner : a  
http://www.mivy.fr/

26-fév-17


Pour me suivre ou commenter sur Facebook,
facebook

Portail du Jardin

mercredi, 28-Nov-2012
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :

Pour naviguer, cliquez sur le nez

Accueil

Ce livre bilingue hébreu/français évoque avec sensibilité et sincérité les sentiments d'un jeune enfant israélien qui craint ce qui pourrait lui arriver quand il n'ira plus au jardin d'enfants. Il se souvient en même temps avec nostalgie des anniversaires, des réceptions des veillées de Shabbat, des voeux de paix caractéristiques de la vie des jardins d'enfants israéliens. (Illustrations en couleur).
 


a portail

 

« Le Portail du Jardin » par Gali Mendelson Éditions L’Harmattan, avril 2012.

Saluons la belle initiative des éditions l’Harmattan de publier, semble t-il pour la première fois, un recueil de Chlomo Cohencontes  hebreu/français. Dans cette belle collection des « Contes des 4 vents », on trouve donc le livre de Gali Mendelson, illustré par Shlomo Cohen (Shlomo Cohen est aussi un formidable dessinateur et caricaturiste des politiques israéliens).

Ainsi à côté de textes en arabe, persan, turc… il y a désormais un texte en hébreu.

Ce petit livre de 22 pages recèle un unique conte. Gali Mendelson l’a d’abord écrit en hébreu avant de le traduire ou de l’adapter en français.

L’histoire est simple : un enfant se confie à son père : comment désormais va-t-il faire en quittant le jardin d’enfants et sa « ganenet », sa « jardinière », pour grandir, tourner la page. Comment quitter ce cocon de l’enfance pour aller vers des horizons plus incertains. Thème universel par excellence.

C’est un récit grave, empreint de nostalgie que nous livre, ici, Gali Mendelson. Les illustrations de Shlomo Cohen, lumineuses, soignées viennent établir un contrepoids à la gravité du récit. Si le récit, les allusions de Gali Mendelson renvoient à  l’univers israélien, aux traditions religieuses, à l’histoire du pays, les illustrations de Shlomo Cohen ont un caractère plus occidental. Parfois cela nous a fait penser à des quartiers de Beer Sheva, la grande ville du sud d’Israël.
Sur chaque double page d’un format quasi à l’italienne, nous trouvons le texte en hébreu (non voyellisé) et le texte en français, plutôt littéraire.

C’est vrai que Gali Mendelson est un jeune auteur et un jeune papa qui a eu le privilège de grandir dans une famille francophone. Son père fut pendant de longues années le directeur du département de français de l’université de Tel Aviv.
De nombreux séjours en France, ont familiarisé le jeune Gali avec la langue et la culture française. Et sa maman possède magnifiquement le français. Cette double culture est non seulement vécue mais assumée.
Nous pensons que ce « Portail du Jardin » peut permettre à des hébraïsants commençants de se familiariser un peu plus avec l’hébreu. Et à tous de découvrir une belle histoire.
Nous avons appris de « source sûre » que Gali Mendelson s’apprête à publier un deuxième recueil, toujours aux éditions l’Harmattan.
Ainsi ce « portail du Jardin » est une sorte de « petit  pont de  bois », finement menuisé,  que l’auteur établit entre deux langues, deux cultures, deux univers.

Norbert Bel Ange
Echirolles le 27 novembre 2012

 

Courriers

Humour
On peut trouver ce livre entre autre sur Internet (cherchez «le portail du jardin gali» vous trouverez un lien vers l'Harmatan, l'éditeur et tous les autres distributeurs en ligne. Prix éditeur : 7 € 13 ** 24 pages