facebook
Mivy décoiffe,
car il a été
conçu par un chauve !

m'écrire : a  
adresse : http://www.mivy.fr/

 


L'Autonomie de la Kabylie
(revue de presse)


vendredi, 01-Mar-2013
Pour réagir, ou s'abonner à la liste de diffusion :


Pour naviguer, cliquez sur le nez
historique => journal 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011,
2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017
trefle
 

Retour vers les Journal :

Rien n'est officiel

Reçu d' Aziz Ait-Amirouche

Bonjour Michel,

Merci pour votre message. J'ai lu votre article s'agissant la déchéance de la nationalité Algérienne de Ferhat Mehenni, président du Gouvernement Provisoire Kabyle, cependant et si vous le permettez je souhaite apporter quelques éclaircissements.

Ni l’intéressé, ni le gouvernement algérien, ont confirmé l'information de la déchéance de nationalité algérienne de Ferhat Mehenni.
Si la problématique de la communication pose problème auprès du régime d'Alger, je ne peux pas comprendre pourquoi M. Ferhat Mehenni ne peut pas confirmer cette information, à travers une déclaration publique ? Pourquoi le Gouvernement Provisoire Kabyle, n'a pas évoqué cette déchéance de nationalité à travers un communiqué de presse ? Pourquoi on laisse la spéculation et les rumeurs circulent dans les réseaux sociaux, sans confirmer ou démentir l'information ? A qui profite la circulation de cette rumeur et pour quels fins ?

Si la presse arabophone proche du régime d'Alger, s'est attaqué à Ferhat Mehenni, sans aucun esprit du journalisme professionnel, j'ai essayé moi même de savoir plus sur l'authenticité de cette information, le premier élément que j'ai obtenu et celui de l'arrivé à expiration du passeport algérien de Ferhat Mehenni, un passeport avec qui il a voyagé, utilisé et garder dans sa poche pendant la durée de sa validité (05 ans).
L'incertitude par ailleurs, est dans le renouvellement du document de voyage de M. Mehenni, a-t-il présenté une demande pour le renouveler ou pas ?
Quelle était la réponse de l'administration algérienne habilitée pour renouveler le document en question, si l’intéressé s'est approché d'elle pour le renouveler éventuellement ? Là on sait rien pour l'instant, aucune information fiable ni authentique n'est disponible.

Un autre point important me parait important, c'est ce que prévoit la loi algérienne pour déchoir un algérien de sa nationalité. Le code de la nationalité algérien est très clair dans ce domaine, il prévoit en effet une déchéance de nationalité, mais en poursuivant une procédure très compliquée et dans certains cas seulement, le plus important c'est la publication au journal officiel de la République Algérienne, de l'acte de déchéance de la nationalité, signé par le Président de la République et du ministre de la justice, or aucun décret de déchéance de la nationalité algérienne, s'agissant M. Mehenni, n'a été publié dans le journal officiel de la République Algérienne.

Tout ces éléments nous pousse à rester prudent devant la circulation d'une telle rumeur, je trouve qu'un minimum de communication et de transparence doit exister de la part des deux cotés dans cette question, ce qui n'est pas le cas pour le moment et c'est très désolant au passage.

Avec mes amitiés,

Aziz

 

Ferhat Mehenni a été déchu de sa nationalité Algérienne.

Posté ven, 22/02/2013 - 17:55 par MedSouilah
http://www.jijel.info/content/ferhat-mehenni-été-déchu-de-sa-nationalité-algérienne

Le leader du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni, a perdu sa nationalité algérienne. Celui qui se présente comme étant le président du "Gouvernement provisoire Kabyle (GPK)" n'a plus de passeport algérien et ne peut plus se présenter à l'étranger comme étant un ressortissant algérien.

Ferhat Mehenni, le leader autonomiste qui a multiplié ces dernières années les provocations et enchaîné les manipulations pour tenter d'implanter sa cause illégitime, et ses idées séparatistes, en Kabylie, se retrouve désormais sans aucune nationalité puisqu'il a été déchu de sa nationalité algérienne, a reconnu Nafa Kireche, ministre du GPK, chargé des relations avec les institutions et les organisations politiques françaises dans un entretien accordé à Siwel, une agence d'information en ligne appartenant au MAK.
Selon ce responsable autonomiste, "Ferhat Mehenni n'a plus de passeport et il a entamé une procédure à l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (l'OFPRA) pour obtenir un statut de réfugié politique. Déjà pour être cohérent avec ses convictions et en réponse à la procédure de déchéance de sa nationalité algérienne dont il fait l'objet de la part de l'administration algérienne", a-t-il expliqué.

Après sa récente visite en Israël et ses déclarations dangereuses, allant jusqu'à prôner l'indépendance de la Kabylie, qui mettent en cause l'unité nationale, l'opinion publique algérienne s'est déchaîné contre ce personnage politique fantaisiste. Aujourd'hui, il s'est attiré les foudres des autorités algériennes qui ont décidé de le priver de tous ses droits en Algérie.

Sélection de commentaires :

Par alidazaroud - 23/02/2013 - 22:11
El hamdoulilah que l'Etat algérien commence à sévir contre ces mercenaires des services français et d'autres! Ce Mercenaire va enfin pouvoir se retrouver avec son passeport Français. ça devient plus clair.
Ce mercenaire est le plus visible mais il en existe d'autres qui ne cessent de déverser leurs haines contre leur propre pays, à partir d'officines étrangères essentiellement française. Ces M... ne reculent devant rien, l'essentiel est d'avoir leur statut d'exilé et servir l'ancien colonisateur à chaque fois qu'il les sonne.
Laakouba à ces responsables algériens coopérants qui viennent bouffer notre pain quand c'est l'embellie à l'image de Chekib Khelil, Temmar, bedjaoui et Co, et qui disparaissent dans des exils dorés dès que l'Algérie a des problèmes.


Par mouhou6817 - 23/02/2013 - 13:19
autoproclamé! ? ce trou de b... et ses acolytes se sont autoproclamés dans une salle entourés de 1000 convives canés au vin, purée quand je pense qu'il était dans l'avion détourné en 1994. y a pas pire comme dictature la majorité des kabyles ne le reconnaissent meme pas à force de se saouler et de saouler les autres chancelleries trop heureuses d'entendre ce discours de caca

Par Da kaddour Si kani - 22/02/2013 - 21:24
Bonsoir Mr Souilah. veux tu bien oter cette photo des archives de jijelinfo. je suis diabétique et ultra-algérien
MERCI.

Par jitex - 22/02/2013 - 19:25
Cette énergumène mérite plus que ça. Un traitre au service d'israel et du maroc ne mérite même pas un article sur JI.

Par rysplanet - 22/02/2013 - 19:14
Normalement tous les membres du MAK doivent être déchu de la nationalité, et ce Mehenni devrait être jugé et condamné par les Algériens de la kabylie. Un pauvre type qui n'a pas eu sa place sûrement ni au FFS ni au RCD ou même au FLN, il a changé carrément de veste et ses dessous pour aller faire le c.., où en Israel, bien bonne cette dernière, les autorités ont mis du temps pour décider de son cas, lui même était peut être étonné d'avoir était aussi loin dans ses aventures sans être trop géné jusqu'à maintenant....

 

 

Le MAK apporte son soutien indéfectible à Ferhat Mehenni et conteste toute légitimité à un régime fondamentalement raciste et criminel

26/02/2013 - 11:34

KABYLIE (SIWEL) — L'annonce faite par le Gouvernement Provisoire Kabyle de la mise en place d'une Commission drapeau kabyle a déclenché l'ire des tenants du statu quo algérien qui a mené la Kabylie et toute l'Algérie à la ruine, la désolation, le terrorisme et le banditisme qui prend même maintenant la liberté de s'affiche ouvertement aux plus hauts sommets de l''Etat.

 

Bouaziz Ait-Chebib, président du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie, MAK

 

 

 

La campagne d'insultes et de dénigrement à l'encontre de Ferhat Mehenni, Président du Gouvernement provisoire kabyle, fondateur du mouvement autonomiste kabyle n'a pas eu les effets escomptés et pour cause; Ferhat Mehenni, digne fils de «vrai» martyr de la guerre de libération, «vrai» militant de la première heure, démocrate impénitent, membre fondateur de la première ligue algérienne des Droits de l’homme, membre fondateur du Rassemblement pour la culture et la démocratie, a été de tous les combats pour la justice et l’égalités des droits pour toutes et tous, des combats justes et légitimes qu'il a toujours ouvertement et publiquement assumés, tant qu'il y croyait, tant qu'ils n'étaient pas dévoyés, et ce quels que soient les risques auxquels cela pouvait exposer.

Ce n’est donc pas un régime sournois, criminel et raciste qui peut se permettre de porter des jugements de valeurs sur des personnalités publiques kabyles qui ont voué toute leur existence au triomphe de la justice et de la liberté. Et, n’en déplaise aux tenants du colonialisme arabo-islamique, alliés incontestable du néocolonialisme occidental, la libération de la Kabylie du joug identitaire d’un régime qui pratique outrageusement le négationnisme, le déni d’existence, la corruption, la manipulation du terrorisme, en plus d’être notoirement un régime criminel, est un droit inaliénable pour la Kabylie comme pour l’ensemble des peuples qui composent l’Algérie qui est plurielle qu’on l’admette ou non. L'Afrique du Nord est un espace géographique incontestablement amazighe et la Kabylie a tous les droits d'exister librement sur la terre que ces ancêtres ont façonnée depuis des millénaires.

Suite à l’avalanche d’insultes, de manipulations et de dénigrement dont a été victime - , président de l’Anavad, pour avoir osé proposer en toute transparence, la confection d’un drapeau kabyle, sur la base du drapeau amazigh commun à l’ensemble des peuples amazighs d’Afrique du Nord, qui a été crée pour tous les amazighs par le regretté Muhend Arav Bessaoud de l'Académie Berbère, le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) ,basé en Kabylie, monte au créneau et apporte son soutien indéfectible au président du Gouvernement provisoire kabyle et conteste toute légitimité au régime raciste d'Alger.

Ci-dessous la déclaration du président du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), Bouaziz Ait-Chebib.

zp/wbw
SIWEL 261134 FEV 13

La répression et la diffamation: stade final de la chute du régime raciste d'Alger

Le gouvernement provisoire kabyle a lancé un appel à la confection d’un drapeau kabyle. Pris de panique, le pouvoir à travers une certaine presse, a lâché sa meute pour diaboliser Ferhat Mehenni, allant jusqu'à annoncer sa déchéance de la nationalité algérienne.

Le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, apporte son soutien indéfectible au président de l'Anavad. L'invective, la diffamation, la répression sont les armes des régimes agonisants qui n'ont rien à opposer à la justesse et à la noblesse des combats libérateurs tel que celui que mène Ferhat Mehenni en faveur de l'émancipation du peuple kabyle.

L'Algérie est devenue une prison à ciel ouvert. Les libertés individuelles et collectives sont quotidiennement violées par le pouvoir qui ne tolère aucune forme d'opposition. Au lieu de prendre en charge les doléances des citoyens, il poursuit sa politique répressive.

Les libertés syndicales arrachées de hautes luttes par les travailleurs sont bafouées. Des syndicats autonomes activent depuis des années sans agrément. Pis encore, le ministère concerné, ne leur a même pas délivré un récépissé d’enregistrement.

Hier, un rassemblement pacifique des syndicalistes devant le ministère du travail a été réprimé. Une dizaine de syndicalistes ont été embarqués de force par la police au commissariat.

Le MAK qui est un mouvement profondément démocrate, dénonce cette barbarie qui caractérise les Etat voyous et se solidarise avec tous les syndicalistes victimes de la répression étatique.

Le sud d'Algérie qui s'insurge contre la discrimination qui le frappe dans tous les domaines de la vie, amplifie la peur du pouvoir algérien, déjà terrifié par les avancées du MAK.

L'Algérie, une nation artificielle, est menacée de désintégration à cause d'un régime totalitaire qui est prêt à tout sacrifier pour assurer sa pérennité.

Le MAK est plus que jamais déterminé à libérer la Kabylie du néocolonialisme algérien. Par ailleurs, il apporte son soutien à tous les peuples d'Algérie qui aspirent à leur émancipation.

Kabylie, le 26 février 2013,

Pour le MAK,
Bouaziz Ait-Chebib, Président

Tags : Bouaziz Ait Chebib, colonialisme algérien, colonialisme arabo-islamique, déchéance de nationalité, dénigrement, Etat, Ferhat Mehenni, insultes, Kanbylie, MAK, Nation, néocolonialisme occidental, peuple kabyle

  Page Facebook de Ferhat Mehenni
https://www.facebook.com/pages/FERHAT-MEHENNI/27437255490